LADY KEKU

, “courbet completely missed this shoulder”.

.à quoi ressemble le drap d´une absence?

.tous ces conseils ne me servent à rien.,”pas encore”.

."seuls les anges ont des ailes":.,"descartes et pascal lecteurs de montaigne".

 .gaston Bachelard.” la poétique de l’espace”..

.”rien d’extrême que par la douceur.”

.”in the murdered person, all strife of thought, all flux and reflux of passion and of purpose, are crushed by one overwhelming panic; the fear of instant death smites him “with its petrific mace.” but in the murderer, such a murderer as a poet will condescend to, there must be raging some great storm of passion—jealousy, ambition, vengeance, hatred—which will create a hell within him; and into this hell we are to look.”

 .”c´est la bêtise de la technologie.j´ai appris cela à l´école polytechnique de zurich où je n´ ai rien appris, mais il avait un professeur qui enseignait le bois.moi je n´étais pas à zurich pour faire des maisons en bois, j´étais un wrightien, j´aimais frank lloyd wright, j´aimais les maisons que l´on connaît. donc, moi je faisais des toits plats et lui il devenait fou.ce qu´il voulait c´était des landhouses alors nous étions dans un désaccord total.un jour je me suis dit que j´allais faire la paix avec lui. il m´a donné à dessiner une double fenêtre en bois. alors j´ai fait tous les détails, au 1:2, 1:1 etc …j´ai travaillé tote la journée. alors il s´approche de ma table, et il me fait signe de la tête que ce n´est pas bien.moi je saute sur ma table. je l´attrape et j´étais en train de lui filer un …je lui demande:excusez-moi qu´est-ce qu´elle a ma fenêtre aujourd´hui? elle est la meilleur des fenêtres que je n´ai jamais dessinée et vous venez encore m´emmerder avec vos histoires!!!et lui, il me répond tranquillement :votre fenêtre est une mauvais fenêtre.-mais pourquoi?_parce qu´elle ferme trop bien.quand il m´a dit ça je suis resté un moment silencieux puis j´ai de nouveau sauté sur la table et je l´ai embrassé. c´était la première fois que le polytechnique de zurich me donnait une vérité extraordinaire”._”à propos de la permanence en architecture. entretien avec luigi snozzi”

"personne" dans le fond du monochrome.

.”ptix”.s.mallarmé.